Confinement : les musulmans seraient-ils plus débiles pendant le Ramadan ?

Que se passe t-il pendant le Ramadan ?
Les musulmans deviendraient-ils des bigots incapables de comprendre les enjeux d’une crise sanitaire mondiale ?
C’est ce qu’on pourrait croire lorsqu’on écoute les discours des politiciens qui sous couvert de bienveillance, semblent nous surplomber avec beaucoup de dédain.

Le Ramadan n’avait même pas encore débuté, qu’à Bruxelles déjà on s’inquiétait des répercussions qu’aura ce mois sacré au niveau du nombre de contaminés. En effet, leurs inquiétudes sont basées sur le fait qu’ils y aient d’éventuels rassemblements dans les magasins, dans les maisons ou tout simplement dans les mosquées pour les prières. Nous pouvons voir, en ce sens, le Conseil national de sécurité et Ahmed Laaouej s’alarmer sur les courses et promenades digestives des jeûneurs.[1]

C’est dans ce cadre-là que nous retrouvons l’allocution de la bourgmestre Catherine Moureaux qui demande aux musulmans de jeûner d’une manière respectueuse vis-à-vis du confinement. Elle le dit d’une manière assez déconcertante.

En effet, elle accompagne son message principal, après plusieurs pirouettes pour éviter de s’exprimer directement sur le Ramadan, de mime, dans le but de véritablement faire comprendre aux citoyens qu’il ne faut pas inviter le cousin à la maison, dans ses propres termes « pas question de ramener le cousin qui vient de la rue d’à côté, non. »

Tout en singeant le signe d’un toit pour faire comprendre qu’on parle d’une maison, de ne pas se précipiter dans les magasins, et ce, d’un ton parfaitement condescendant. Plusieurs personnes vont s’insurger envers son message qualifié de « paternaliste » prenant les musulmans pour des « imbéciles ».

L’exécutif des musulmans de Belgique suit la tendance et appuie le fait que les musulmans doivent obligatoirement respecter le confinement. Le vice-président de l’EMB, Salah Echallaoui, dit : « Se rassembler, inviter les voisins, les proches, la famille, ceux qui sont dans le besoin : il va falloir s’en passer. Mais on peut vivre la solidarité autrement, en faisant des dons par exemple, notamment aux hôpitaux. »[2] Le cabinet de la Bourgmestre de Schaerbeek en rajoute en disant : « On sait qu’après l’iftar, il y a cette envie de sortir et de se rassembler ».[3]

Les musulmans seraient-ils donc si prompts à rompre le confinement ? Menacent-ils, pour certains, réellement de prendre congé et délaisser leurs postes dans le milieu hospitalier ? Pourquoi donc les médias ne se sont intéressés qu’au Ramadan ? Est-ce que les musulmans ont du mal à comprendre les règles de sécurité émises par les mesures fédérales dans le cadre de la lutte contre le coronavirus ?

Bien que le ramadan soit un moment particulier pour les musulmans, et qu’ils souhaitent vivre ce moment en famille, en ami, en communauté et de pouvoir pratiquer une adoration plus forte en cette période comme l’indique Franck Hensch[4]. Faut-il rappeler aux politiciens que le Ramadan n’est pas une « lock down party » ? Que les musulmans sont au courant des préoccupations et qu’ils les vivent quotidiennement, qu’ils ne sont pas désintéressés de la réalité sociétale et de la crise pandémique que la Belgique et l’Europe traversent ? Qu’il n’est pas utile de traduire du français au français les mesures fédérales à travers une vidéo destinée aux citoyens ?

Pourtant, ce sont les musulmans qui ont été les premiers, et ce bien avant la déclaration officielle du confinement, à fermer les lieux de cultes à Bruxelles comme en France. Ce sont les premiers à s’être mobilisés pour aider les personnes âgées à faire leur course, mais aussi à réutiliser leurs structures associatives pour permettre la création de colis alimentaire dans le but de soutenir les familles les plus démunies face à la crise, là où l’état n’a pas forcément joué un rôle, restant bloqués dans des débats parlementaires interminables. Toutes ces actions ont été faites bien avant le confinement, alors pourquoi venir bassiner les musulmans pour le mois de Ramadan, puisqu’ils ont été les premiers à se confiner, à fermer les lieux de cultes et à agir pour le bien de tous ?

Les mosquées n’ont pas été des foyers de contamination contrairement à d’autres lieux de cultes en France qui ont continué à être ouverts malgré le confinement[5]. La région de Bruxelles-Capitale est celle qui compte le moins de cas déclarés du coronavirus contrairement à la Flandre, région dans laquelle énormément de personnes sont passées du côté néerlandais pour aller au restaurant[6]. Ne faudrait-il donc pas féliciter l’effort et les précautions des citoyens belges de confession musulmane qui œuvrent pour endiguer, à leur niveau, la pandémie et les conséquences néfastes qu’elle amène sur la vie des citoyens les plus fragiles ? Ne serait-il pas temps de faire confiance à la population et d’arrêter de les prendre pour des personnes limitées dans leur compréhension ?  Finalement, toute cette agitation est-elle réellement légitime à l’heure où notre propre gouvernement n’arrive même pas à distribuer des masques à sa population ?

Hermès

 

_____________________

Sources et références

[1] https://www.dhnet.be/actu/belgique/ramadan-la-strategie-des-autorites-pour-eviter-un-relachement-du-confinement-5e9ec2227b50a64f9cf06720
Consulté le 24/04/2020

[2] https://www.rtbf.be/info/regions/detail_de-schaerbeek-a-molenbeek-un-ramadan-chamboule-par-le-confinement?id=10487111
Consulté le 24/04/2020

[3] Ibidem

[4] https://plus.lesoir.be/296602/article/2020-04-24/les-musulmans-de-belgique-entament-le-ramadan-lepreuve-du-confinement
Consulté le 24/04/2020

[5] https://www.lalsace.fr/region/2020/03/22/un-rassemblement-a-la-poc-suscite-la-polemique?fbclid=IwAR1R7qjwhzcUEe-cvxNrV5AkpGSr6-jK8pgGcgpdhVlw-hpWOxnBAmgHN8Y
Consulté le 24/04/2020

[6] https://www.lalibre.be/belgique/societe/des-belges-vont-faire-du-shopping-et-manger-au-resto-aux-pays-bas-ils-ne-se-rendent-pas-compte-de-la-gravite-de-la-situation-5e6e12b19978e201d8bcf12a
Consulté le 24/04/2020

One thought on “Confinement : les musulmans seraient-ils plus débiles pendant le Ramadan ?

  1. Ibra dit :

    Les molenbeekois ont voté pour cette pourriture. Les hommes musulmans l’ont soulevée, portée le soir des élections pour fêter sa victoire. C’est honteux de leur part. C’est elle, et son parti, qui discrimine les femmes portant un voile pour des postes dans l’administration.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *