Neutralité inclusive à Schaerbeek : le PTB fait cavalier seul

La motion du PTB et du CDH ne sera finalement pas votée ce mercredi 23 septembre.

Une motion devait être déposée par les conseillers communaux Hamza Boukhari (CDH) et Axel Bernard (PTB) pour le prochain conseil communal de Schaarbeek.

Ce texte avait pour objectif de modifier le règlement de travail au conseil communal de Schaarbeek. Dans la même veine que ce qui a été voté à Molenbeek deux semaines plus tôt, c’est encore d’une neutralité inclusive et liée aux actes des fonctionnaires dont il est question.

Cette neutralité de service qui devrait se substituer à une neutralité d’apparence des agents, déplace l’objet de cette neutralité afin de permettre à toutes et tous de travailler avec un signe convictionnel en front-office (contact avec les clients) et en back-office (bureaux, sans contact direct avec les clients).

« Nous annoncions il y a quelques jours que cela pouvait constituer un autre pas en avant dans le débat sur le foulard dans l’administration. »

A l’heure où Georges Louis Bouchez se gargarise de ce débat pour annoncer le MR comme le seul parti de Belgique garant de la « vraie » neutralité constitutionnelle, la question s’est posée de savoir quelle commune pouvait à son tour voter un texte aussi moderne et inclusif. La commune de Schaarbeek ne démarre pas de rien puisque ce débat avait déjà été initié au sein de son conseil communal, restait à savoir de quelle manière cela a allait être formulé.

Il faut noter également que la commune de Schaarbeek n’est pas la commune de Molenbeek Saint-Jean. A Schaarbeek, le règlement de travail interdit explicitement le port de signe convictionnel au sein des administrations lorsque celui de Molenbeek Saint-Jean maintenait un statu quo dans lequel le règlement ne disait rien.

Dans cet imbroglio « particratique » où le mandat impératif semble être la règle et la discipline de parti, le cadre. La conscience des conseillers est mise à rude épreuve et les médias n’hésitent pas à parler d’un « malaise » qui traverse tous les partis sur cette question.

C’est le cas du CDH  qui a fait marche arrière ce mercredi. Le Twitter officiel du parti s’est prononcé en partageant un article du journal « Le Soir ».

Selon le parti, la position du CDH est claire, la cheffe de groupe CDH à Schaarbeek l’a répété, le parti n’est pas en faveur d’une autorisation complète mais seulement en back-office.

Le PTB se retrouve donc seul sur cette question, sans l’appui du CDH et le conseil communal du 23 septembre ne mentionne plus cette motion. Le Conseil discutera plutôt de la création d’une commission qui sera chargée d’étudier la révision éventuelle des dispositions du règlement de travail relatives à la neutralité.

Sur quoi portera ces discussions ? La commune de Schaarbeek va-t-elle opérer un vrai changement en la matière ? Rien n’est certain pour l’instant, le parti DéFi semble s’opposer à ce genre d’initiative et Ecolo-Groen est divisé sur cette question.

________________________

Faïçal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *